1 minute pour recevoir ma proposition :

L’accès à tous les contrats du marché grâce à notre statut de gestionnaire indépendant non affilié.

Les frais d’entrée et de gestion les plus bas du marché.

Une équipe dédiée pour vous offrir un conseil haut de gamme et l’accès à des supports d'investissement exclusifs.

Tout savoir pour ouvrir une assurance-vie au Luxembourg :  le FAQ

Q. Pourquoi ouvrir une assurance-vie au Luxembourg plutôt qu'en France ?

R. Souscrire à un contrat d’assurance-vie luxembourgeois est une option haut de gamme très avantageuse pour tous français résidents ou non résidents souhaitant répondre aux problématiques suivantes : protéger son patrimoine, diversifier son patrimoine, faire fructifier son patrimoine, optimiser sa fiscalité et optimiser sa succession.

Le Luxembourg propose en effet des contrats sur-mesure permettant :

 De bénéficier du triangle de sécurité luxembourgeois : garantie de dépôts illimitée, principe de super privilège de l‘assuré, ségrégation des actifs de la compagnie d’assurance.

 D’accéder à des actifs inaccessibles dans les contrats français avec des taux de rendements supérieurs ( Private Equity, immobilier normalement réservés aux institutionnels entre autres) pour construire des portefeuilles extrêmement diversifiés.

 De bénéficier du principe de neutralité fiscale c'est a dire des mêmes avantages fiscaux et de droits de succession qu'une assurance-vie française.

Q. Quel est le minimum à investir pour ouvrir une assurance-vie au Luxembourg ?

R. Chacun des 12 contrats d'assurance-vie luxembourgeois a un seuil minimum d'investissement. Pour autant le seuil minimal pour commencer à épargner au sein d'un contrat luxembourgeois est de 100 000 euros.

Q. A quel contrat souscrire ?

R. Il n'y a pas de réponse unique à cette question : chaque contrat se doit d’être sur-mesure.

Les critères suivants, entres autres, sont à prendre en compte, :

Quel sera votre versement initial ?

Quelle type de gestion souhaitez vous ? Une gestion conseillée ? Une gestion sous mandat ? Une gestion libre ?

Quels types d'actifs souhaitez vous loger au sein de votre assurance-vie ? Sicav et FCP, Fonds euros, immobilier, ETF, Private Equity etc. ?

Q. Pour quelle type de gestion opter pour mon contrat d'assurance-vie ?

R. La réponse à cette question dépend de deux facteurs principaux : quelles sont vos connaissances en termes de gestion d'actifs ? Quelle implication souhaitez-vous dans votre contrat ? Dans tous les cas, faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine est une évidence.  

La gestion libre : est conseillée pour un épargnant très connaisseur des marchés et souhaitant une implication très forte tout au cours de la vie de son contrat.

La gestion conseillée : sera proposée aux investisseurs ayant des bases solides sur les différentes classes d'actifs et souhaitant être consulté lors des arbitrages par exemple.

La gestion sous mandat : idéale pour les épargnants qui souhaitent déléguer au maximum le choix des investissements et des arbitrages aux professionnels de l'investissement.

Q. Quelle est la durée de souscription d'un contrat luxembourgeois ?

R. La durée du contrat d'assurance vie luxembourgeois peut être viagère (vie entière) ou bornée par un terme fixe. En pratique, un contrat à durée déterminée est prolongeable par tacite reconduction d'année en année.

Si vous souhaitez clôturer votre contrat d'assurance-vie :

 vous devez faire un rachat total (dans les contrats luxembourgeois il n'y a pas de clause de pénalités pour rachat) ; pour conserver l’antériorité fiscale du contrat, il est conseillé de laisser le minimum imposé par la compagnie avant de pouvoir refaire éventuellement d’autres versements,

 vous pouvez aussi opter pour la rente viagère qui présente deux avantages : un complément de revenus réguliers pendant votre retraite et la fin de la gestion de votre contrat d'assurance-vie (la compagnie prenant en charge définitivement les versements de la rente). Par contre, vous ne pouvez plus transmettre le capital à vos héritiers.

Q. Puis-je retirer de l'argent en cours de vie de mon contrat ?

R. Les rachats partiels sont possibles à tout moment. Vous devez simplement en stipuler l'option fiscale : prélèvement forfaitaire libératoire ou impôt sur le revenu. Vous pouvez aussi programmer des rachats partiels pour percevoir des revenus réguliers ou obtenir une avance moyennant intérêts. Face à un besoin ponctuel d'argent, il est préférable de demander une avance qui n'est pas imposable.

Q. Existe-t-il des contrats de capitalisation luxembourgeois ?

R. Oui, le contrat de capitalisation français a son pendant luxembourgeois avec les mêmes avantages.